Accueil

  

 Bienvenue sur le site de la commune de Bligny sur ouche. 

Au nom de toute l'équipe municipale, je vous souhaite à toutes et à tous, une bonne et heureuse année 2019.

Je voudrais avoir une pensée pour tous ceux qui nous ont quittés, l’année dernière.
 Que leurs esprits bienveillants traversent régulièrement nos pensées.
 Ne les oublions pas.

Nous n’avons pas pu nous opposer aux fermetures de la  perception et de la Gendarmerie. Nous avons pu anticiper la fermeture de l’agence postale, envisagée en 2019, avec la fin du contrat de présence postale. Avec les services de la Poste, nous avons décidé de créer une agence postale communale, ce qui prolongera la  présence de ce service pendant 18 ans. Le bureau de poste sera installé dans le secrétariat de mairie, l’accueil assuré par nos secrétaires de mairie, avec  comme titulaire Brigitte et en remplacement Michelle. Ce changement est accompagné techniquement et financièrement par la Poste.
 
 Un énorme « merci » à tous les employeurs de notre commune (48 en 2017 avec 159 employés, 54 en 2018 avec 167  employés)
 Une belle progression. « Les petits ruisseaux font les grandes rivières »
Egalement un grand merci aux membres et présidents de nos 37 associations qui sont la chance et le fer de lance de  nos territoires ruraux. Les employeurs et les membres d’associations n’épargnent pas leurs efforts, nous serons toujours à leurs côtés.
 J’ai un profond respect pour vous.

En 2018, nous avons délivré 12 permis de construire et 22 déclarations de travaux. Grace à vous tous, grâce à toutes vos actions, notre commune, avec ces équipements, est très attractive.
Merci à l’équipe municipale qui ne ménage, ni son temps, ni sa peine et qui veille au bon fonctionnement des services  dans le souci de l’intérêt de tous. Ensemble, nous investissons toute notre énergie pour les habitants de notre village, dans un souci permanent de maîtrise de l’argent public. Nous travaillons en équipe soudée et je ne peux que me féliciter de l’implication de chacun et de la très bonne ambiance des conseils municipaux. 
Je souhaite saluer nos conjoints et nos conjointes qui subissent nos absences.

J’associe évidement tout le personnel communal, celui du SIVOS et celui du collège, qui participent aussi à l’attractivité  de notre bourg. Le  travail, de nos employés, vient de faire l’objet d’une récompense au niveau départemental. Nous avons reçu, par Côte d’Or Tourisme, le trophée de la valorisation paysagère.
 
Depuis plusieurs mois, nous entendons régulièrement parler de « Taxe d’habitation » et bien parlons-en !
Le conseil municipal, à l’occasion du vote de son dernier budget, a décidé d’une augmentation de l’ensemble des  taxes, pour une recette supplémentaire de 10000 €. La recette totale de notre Taxe d’Habitation est de 107900 €, pour un budget global de 972 000 €.
Nous assumons pleinement ces décisions. Depuis 2012, nous avons subi une baisse de 37 518 €, sur l’ensemble des dotations de l’Etat (DGF, DSR, DNP, FPIC)  
 A la suite de ces augmentations, les Maires, qui ont fait ce choix, ont été victimes, sur internet, d’une campagne, de calomnies, irresponsable et insupportable. « Balance ton maire » : le fait d’intituler cette chasse aux sorcières, sur les réseaux sociaux, de la même façon que celle d’une autre, visant à dénoncer les crimes sexuels « Balance ton porc », est un véritable scandale. Comment peut-on avoir un tel mépris pour ceux qui se battent chaque jour, pour servir leurs concitoyens, pour répondre à leurs attentes, à leurs besoins et parfois à leur détresse. Trouver des boucs émissaires, dans les élus, pour faire passer une décision absolument démagogique, est une insulte à la démocratie locale.

 Malgré, ces coups bas, restons dignes :
  Vos élus vont continuer de travailler pour vous,
  Vos élus vont continuer d’être à  votre écoute,
  Vos élus vont continuer de vous rendre la vie agréable.

En ces temps troublés, les élus locaux reviennent aux premiers plans. Depuis des années, la vision archaïque de l’état tout puissant, conseillé par une cohorte de juvéniles clonés, formatés, fraichement diplômé, a oublié le rôle des élus de terrain. La commune rassemble. Elle porte les valeurs fondamentales de la démocratie vécue, de la proximité et du vivre ensemble. Nous sommes à la fois le premier recours et le dernier espoir.

Comme le dit si bien Éric ORSENNA «Sans vous, je n’ose imaginer ce qui resterait de notre société, seuls les corps intermédiaires sont capables de fabriquer assez de synthèse pour que le dialogue remplace jour après jour une suite chaotique d’affrontements »

Notre pays est secoué par une crise de société très importante.
Nous devons tous nous remettre en cause et en tirer les leçons.
Nous nous sommes installés dans un confort démocratique.
Nous nous sommes installés dans une démocratie acquise.
Nous nous sommes installés dans une démocratie d’habitudes.
Comment avons-nous pu, à ce point, la négliger. La démocratie, il ne suffit pas d’en parler, il faut la faire vivre. Nous ne pouvons pas ignorer les revendications de nos concitoyens. «L’ignorance est un crépuscule ; le mal y rôde» avait dit Victor HUGO

 Quelle place laissons-nous à l’humain.
 Et, si l’humain devenait le centre de nos préoccupations.
 Et, tout simplement, si on osait l’humain.
 

Chaleureusement

Le Maire

Denis MYOTTE