HISTOIRE

Entre les collines boisées, les méandres de l'Ouche dessinent un cadre enchanteur à ce chef-lieu de canton rural dont l'origine remonte à la préhistoire. Le regard est attiré par l'église du début du XIIIème siècel, coiffée d'un clocher en tuf du XVème qui domine le village. Cette église se situait autrefois dans l'enceinte du château fort, détruit sur ordre de Louis XI en 1478. Des 6 tours qui flanquaient ce château, seuls subsistent les vestiges des tours d'Avagne et du Chapitre.

Une promenade dans les vieilles rues permet de découvrir notre patrimoine de pays : ici un cadran solaire ; là d'étranges pierres cornues fichées dans le mur, et destinées à supporter les anciennes gouttières en bois ; plus loin encore de vieilles lucarnes ornées de curieux symboles évoquant peut-être le temps du compagnonnage.

A découvrir également de nombreuses portes ouvrant sur les caves dans lesquelles travaillaient les tisserands de chanvre, ainsi que des puits, des lavoirs, des fontaines, des calvaires et des croix...

Une autre page de l'histoire de Bligny-sur-Ouche nous est contée par ses 12 moulins : l'un des plus anciens (XIIIème siècle), situé au bord de la route, est facile à distinguer avec son vannage et sa maison bien fleurie.

OUCHEROTTE et VOICHEY
Ces hameaux de Bligny-sur-Ouche vous offrent leur petit patrimoine : à Oucherotte, un lavoir de la fin du XIXème siècle ; à Voichey, un charmant lavoir couvert de tuiles plates, ainsi qu'une jolie fontaine.

Petite commune de 863 habitants, située entre Beaune (18 km) et Dijon (50 km) elle bénéficie de nombreux services, un maximarché, une pharmacie, un complexe sportif, une école primaire, un collège, un cabinet médical, un vétérinaire, des artisans... Chaque mercredi matin se tient le marché sur la place de l'Hôtel de Ville.

vue site