La Confrérie de Saint Sébastien

Une spécificité du canton de Bligny sur Ouche.

St Sébastien était un officier important de l'armée romaine au 3e siècle. Converti au christianisme, dénoncé, il fut percé de flèches par ses propres archers, soigné, puis à nouveau exécuté.
Au moyen age, nombreuses sont les compagnies d'archers à se placer sous le patronage de St Sébastien en se faisant un devoir de porter assistance aux plus faibles, malades, pauvres, vieillards. Ce fut le cas à Bligny sur Ouche.
Depuis 8 siècles, la confrérie de Bligny sur Ouche a poursuivi sa tâche de charité et de solidarité. Société de caution mutuelle pour ses adhérents au XIXe , elle a dû se réorganiser sous forme d'association Loi 1901 assurant des aides ponctuelles sur les 22 communes de la paroisse. La Confrérie de St Sébastien recrute des Confrères qui, le jour de la fête annuelle vers le 20 Janvier, promettent de ''FAIRE FIDELE DEVOIR''. Chaque année, on élit un batonnier. Celui ci est le bras exécutif de la confrerie. Il détecte les cas sociaux, propose les aides d'urgence, visite les malades et les personnes à aider.
Après la fête annuelle de la St Sébastien, a lieu la distribution des michottes, geste de partage et symbole de l'aide materielle que la confrérie apportait autrefois en période de famine.

Le programme du jour

9 h 30. Rassemblement des confrères place de l’Hôtel-de-Ville.

9 h 45. Chapitre solennel : accueil au son du Huron ; allocution du supérieur, hommage aux morts, présentation des symboles de la confrérie par l’aumônier, Paul Houdart, réception des nouveaux ­confrères et allocution de leur porte-parole.

11 heures. Défilé vers l’église pour la messe solennelle ­concélébrée par de nombreux prêtres.

12 h 15. Remise du ­chanteau, et cérémonie au monument aux morts.

12 h 45. Repas.

17 heures. Vêpres et ­cérémonie du “Deposuit”