Accueil

  

 Bienvenue sur le site de la commune de Bligny sur ouche. 

Au nom de toute l'équipe municipale, je vous souhaite une belle année 2017, pleine de fraternité et d'humanité.

Nous avons terminé l’année dans la joie, partagé avec nos familles et nos amis.

Je voudrais que nous ayons une pensée pour toutes les victimes des attentats qui ont ensanglantés notre pays et donné des coups de boutoirs à notre démocratie.

L’année 2017, sera une année de changement politique majeur.

Le 11 Janvier, notre nouvelle Communauté de Commune « Pouilly en Auxois-Bligny Sur Ouche » procédera à l’élection d’une nouvelle Présidente ou d’un nouveau président.
Nous devrons désormais travailler dans une dimension plus grande, avec de nouvelles compétences et de nouveaux projets.
Nous vous en tiendrons informé prochainement.

Les 23 Avril et 7 Mai, l’élection présidentielle sera suivie des élections législatives : les 11 et 18 Juin.

Pour résumer, une année pleine de promesses, de vœux pieux et d’espérances.

Aujourd'hui, les ruraux ont un avantage sur les urbains: la proximité avec les élus locaux.
 
Dans nos villages, les élus sont rarement des professionnels de la politique et interviennent dans tous les secteurs de la société, à toutes les étapes de la vie.
Les élus vivent en osmose avec les habitants.

Cette proximité est une source de cohésion sociale.

L’oligarchie et l’intelligentsia parisienne a pensé que ce n'était pas rationnel, ni financièrement, ni en terme de compétence...

Il a été décidé d’obliger les collectivités à se regrouper, sans tenir compte de l’avis des habitants, sans tenir compte de l’avis des petits élus, sans tenir compte de la géographie des territoires, sans tenir compte des bassins de vie et sans tenir comptes des bassins hydrauliques.

Dans un même temps, l’État se désengage de ses responsabilités ou en crée de nouvelles :

En 2014, les nouvelles activités périscolaires (NAP) nous ont été imposées.
Cela représente 32000€ de dépenses supplémentaires annuelles.
Pour votre information, l’annuité d’emprunt pour la construction des bâtiments des écoles est de 78000€ par an.

En 2016, le regroupement obligatoire des Communauté de Communes et l’application de la loi GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) qui programme le transfert de la gestion de tous les cours d'eau, y compris les fleuves, aux Communautés de Communes.
Le financement de cette nouvelle compétence sera assuré par un prélèvement supplémentaire auprès de chaque habitant, dont la case figure déjà sur votre feuille de Taxe foncière.
Mais rassurez-vous cette somme sera plafonnée à 40€ par habitants.

D’ici à 2020, les nouvelles communautés devront prendre obligatoirement la compétence « eaux assainissement ».

Pour nous accompagner, dans cette démarche, nous pouvions compter sur la compétence et l’aide des Agences de L’eau. Il y en a 6 en France, réparties sur les divers bassins hydrauliques.

L’Etat en a encore décidé autrement.

Le prélèvement, sur le fond de roulement de ces agences de l’eau, adopté dans les Lois de Finance 2014 et 2015, se poursuit: Soit 735 M€ en quatre ans.

L’affaiblissement, des moyens financiers et humains des agences, est contradictoire avec ces nouveaux objectifs et porte gravement atteinte aux politiques menées par les collectivités.

Ce qui remet en cause le principe fondamental de la politique de l’eau en France, à savoir que « l’eau paye l’eau ».

On nous explique que cette loi a été votée pour que nous ayons une meilleure qualité d’eau. Notre eau est le produit alimentaire le plus contrôlé de France.
Je voudrais rappeler à nos décideurs que toute une série de texte réglemente la qualité des eaux distribuées. Nous sommes tous soumis aux mêmes règles d’analyses. (63 paramètres répartis en 7 groupes).
Une fois par an, nous avons l’obligation d’en communiquer les résultats, à tous nos abonnés. La qualité de l’eau est la même, à Bligny Sur Ouche, à Dijon et à Paris.

La France s’apprête à vivre la disparition du modèle historique de gestion de l’eau. C’est la mort annoncée de nos réseaux communaux.
30% des communes françaises exploitent elles même leur réseau.
Les politiques publiques nous orientent, de force, vers un nouveau modèle de marchés de concession à des entreprises privées.
Un big bang dont les enjeux techniques, territoriaux, financiers, environnementaux et politiques sont colossaux.

La Loi de modernisation de la Justice du 21ième siècle a décidé que la conclusion ou la dissolution des Pacs se fera désormais dans les mairies, à compter du 1 Novembre 2017.

Peu à peu, l’Etat fait en sorte d’alourdir la charge des responsabilités des collectivités, sans l'accompagner des moyens nécessaires. Bien au contraire, puisque la baisse des dotations continues. Notre commune a perdu 22591€ en 2 ans.

L’établissement des cartes nationales d’identité se fera désormais dans les mairies déjà équipées et habilitées à instruire les demandes de passeports.
Il y en aurait une vingtaine en Côte-d’Or, réparties sur l’ensemble du territoire.
Cette mesure participe à l’éloignement, pour le citoyen, des structures administratives compétentes, donc, une réduction supplémentaire de la présence territoriale de l’Etat.

Le résultat, de ces bouleversements, sera le sentiment, légitime, d’abandon de nos territoires, d’abandon des élus et d’abandon de la population.

Il n'est plus question de Service Public, d'Intérêt Général et de Biens Communs.

Je voudrais citer un article, lu dans le Journal de l’Association des Maires Ruraux de France :

« Les maires ruraux refusent d’être toujours considérés comme des supplétifs d’un système à bout de souffle, dont les cadres, engoncés dans leurs certitudes politiques, et surtout préoccupés par des stratégies politiciennes, font la preuve d’une distance coupable avec la réalité. »

Dans ces conditions, comment pouvons-nous, en tant que Maire, nous consacrer pleinement au bien-être de tous nos habitants !

« CQFD » Ce Qu’il Fallait Dire

Comme le dit la chanson « Je vous souhaite tous le bonheur du monde »
J’espère que cette nouvelle année vous apportera pleine et entière réussite dans vos projets de vie.
Que notre pays, cette belle France, retrouve paix et sérénité, dans un esprit de solidarité et de partage qui en fait sa force.

Chaleureusement

Le Maire

Denis MYOTTE